Train Fever

Train Fever

Un jeu de stratégie avec un côté SimCity pour gérer son réseau de transport

Ne vous fiez pas à son titre, Train Fever n'est pas une nouvelle simulation de conduite. Nous avons là un jeu de stratégie intéressant, réalisé avec des moyens modestes, dans lequel les trains ne sont que le fil conducteur du scénario. Lire la description complète

Les plus

  • Graphismes très détaillés
  • Cartes uniques
  • Histoire du transport depuis 150 ans

Les moins

  • Pas de tutoriels
  • Quelques ralentissements

Bon
7

Ne vous fiez pas à son titre, Train Fever n'est pas une nouvelle simulation de conduite. Nous avons là un jeu de stratégie intéressant, réalisé avec des moyens modestes, dans lequel les trains ne sont que le fil conducteur du scénario.

Ce jeu vous permet de prendre les commandes d'une entreprise de transport qui s'occupe d'autobus, de tramways et chemin de fer.

Dans ce jeu, les années s'écoulent à vue d’œil et les villes croissent d'un instant à l'autre. Les infrastructures de transport sont donc sans cesse appelées à se développer et à s'adapter aux nouveaux foyers de population.

De 1850 à nos jours

Train Fever démarre en 1850, à l'époque des locomotives à vapeur et des "autobus" tractés par des chevaux. Malgré les limitations techniques, rien ne vous empêche pas de faire fructifier votre entreprise avec les moyens du bord.

Comme dans n'importe quel autre secteur économique, vous devez élaborer un plan de développement pour éviter de crouler sous les dettes. Il va falloir construire de nouvelles routes, des voies de chemin de fer (et bientôt de tramway), et élargir le réseau d'autobus. Le temps défile et chaque fin de mois vous apporte son récapitulatif des pertes et profits: vous saurez bien vite quelles lignes sont les plus bénéficiaires.

Ou est passé le tutoriel?

Au début du jeu, le jeu génère une carte aléatoire. Quel que soit son relief, montagneux ou plat, il vous faudra y bâtir le réseau de transport. Sur la carte initiale apparaissent déjà quelques modestes villes du XIXème siècle, ainsi que les premières industries. Vous pouvez commencer à les connecter pour faciliter les transports.

Malheureusement, le tutoriel manque à l'appel: il vous faut donc apprendre les règles du jeu en tâtonnant, ce qui mettra votre patience à rude épreuve. Si vous parlez anglais, vous pouvez mettre à profit les conseils que des utilisateurs on publié sur Steam.

Graphismes très détaillés

Le jeu dispose de très bons graphismes. Cependant, en qualité maximale, l'ordinateur s'en trouve parfois ralenti. La carte peut être orientée dans différentes directions et permet de zoomer sur les différents quartiers de la ville, jusqu'à pouvoir observer les piétons.

Les contraintes du terrain dans la conception des infrastructures sont assez bien restituées. Par exemple, les collines élevées rendent indispensable la construction de ponts.

Les amateurs de trains apprécieront l'impressionnante collection de machines, fidèles à la réalité, qui ont jalonné l'histoire des transports depuis la moitié du XIXème siècle.

Stratégie pour les fans du genre

Train Fever est très séduisant sur le plan graphique. Il se place dans la catégorie de jeux du calibre de SimCity, Transport Tycoon ou Cities in Motion. Sans devenir une référence absolue, il offre une option solide, à recommander aux fans de ce type de jeu.